Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Gaël09 / Re : D&D5 : journal de Jarel
« Dernier message par Shiwa-Alain le 18/11/2017 à 22:45:14 »
L’inquiétante zombibliothèque (04/02/2017)

Dorbal a poursuivi la mission pendant que nous nous chargions de ramener le jeune couple, vulnérable avec leur nouvelle-née, au village.

Joris m’a convoqué avec Fenn, Fared, Ilona et Zamys pour enquêter sur une ruine mystérieuse repéré par nos rôdeurs.

Après quelques jours de voyage, nous avons trouvé une tour effondrée. À l’intérieur, des traces de campement laissées par une demi-douzaine de barbaroïdes. Une inspection approfondie a révélé une porte cachée. Derrière, un couloir souterrain nous a conduit jusqu’à une antique bibliothèque infestée de morts-vivants. Heureusement que Fenn était avec nous !

Une sorte de goule, douée de parole, a malheureusement réussi à nous échapper, une première fois lors de notre fouille, une seconde fois après avoir rodé autour du campement.

Un être inconnu a mené des expériences malsaines ici… nous sommes repartis avec les textes de la bibliothèque en espérant que leur étude approfondie nous en apprendra plus.
2
Gaël09 / Re : D&D5 : journal de Jarel
« Dernier message par Shiwa-Alain le 18/11/2017 à 22:42:57 »
La vie, la mort et l’instinct paternel (28/01/2017)

Le destin nous a gâtés de surprises cette nuit…

Nous avons averti par pigeon voyageur le chevalier Delatour du grand orc noir censé rassembler une armée dans la région. Pour appuyer notre propos et nous débarrasser d’un prisonnier petit mais encombrant, j’ai été chargé avec Ilona, Fared et Dorbal d’amener le chef gobelin Gerrick au village de Tial.

Sur la route, une de ces terribles tempêtes de la côte des épées nous a forcé à trouver refuge dans l’entrée d’un vieux tumulus. Nous y avons trouvé le jeune mage Thibaud et une demie-orque enceinte du nom de Bilana… il ne nous a pas fallu longtemps pour comprendre que ce petit malin était le père !
Un guerrier hobgobelin est entré : nous avons respecté la trêve de la tempête. La suite nous donna raison.

Alors que nous nous installions pour la nuit, une horde de rats s’est précipitée depuis le couloir central du tumulus. Thibaud nous a épargné de la peine en les carbonisant d’un seul sort. Au même moment sa femme a commencé le travail. Enhardi par son petit tour, ou peut-être parce qu’il n’assume pas sa paternité, Thibaud a pris une torche et les devants, nous guidant Fared, Dorbal et moi dans les profondeurs du tumulus. Ilona est restée avec Bilana.
En arrivant dans la pièce centrale, deux gobelours nous sont tombés dessus. Thibaud s’est effondré au premier coup et je l’ai cru mort. Fared et moi avons réussi à nous débarrasser de ces bêtes, qui tentaient apparemment d’installer une base, mais un autre défi nous attendait : le cadavre du chef gobelours enterré là s’est animé et nous a attaqué. Le combat fut rude mais nous en sortîmes triomphants. J’ai gardé en souvenir de ce combat une étonnante épée recourbée qui a remplacé avantageusement mon arme de service.
En marque de respect pour le combat mené, le hobgobelin a sacrifié une potion pour sauver Thibaud.

Bilana a accouché d’une adorable petite Madrigal.
3
Gaël09 / Re : D&D5 : journal de Jarel
« Dernier message par Shiwa-Alain le 18/11/2017 à 22:38:45 »
Une mort mystérieuse (14/01/2017)

L’expédition est revenue avec ma cousine saine et sauve. Ils ont ramené un prisonnier et une mauvaise nouvelle : un chef orc rassemblerait une troupe qui menacera bientôt la région. Joris a ordonné la construction d’une palissade : une décision prudente, Boisfort compte trop peu de combattants vraiment aptes.

Les évènements s’enchainent : le bon Fernand est mort ce matin dans son sommeil ! Il n’était pourtant pas si vieux. Je suis allé me renseigner et présenter mes condoléances avec Lia et Lauranna.
Certains détails troublants ont éveillé notre attention :
– Sa femme Karine nous a dit avoir ressenti un grand froid pendant la nuit. Nous sommes pourtant en plein été !
– Le corps était très froid, le lit également. Fernand avait une tâche bleutée sur la poitrine. Nous avons fait venir l’apprenti magicien Thibaud qui a décelé une trace de magie, peut-être de la nécromancie.
– Une boite près du lit contenait un anneau d’argent que sa femme n’avait jamais vu. Le genre d’anneau qu’on offre en fiançailles.
– Fernand était devenu distant depuis quelque temps.
– L’une de ses filles se rappelait nettement d’un rêve dans lequel son grand frère Arthur, décédé il y quelques mois, apparaissait. On découvrit plus tard que Fernand avait fait le même rêve, ce qui expliquait pourquoi il était mort le sourire aux lèvres…

J’ai décidé de mener l’enquête.
J’ai commencé par questionner sans en avoir l’air le couple de la boulangerie, Marc et Lucile, frère et belle-sœur de Fernand. Lucile était dévastée. J’ai découvert qu’elle et Fernand avaient été très proches avant de se marier chacun de leur côté. Elle m’a aussi appris que Fernand venait plus tard chercher le pain le matin depuis quelques jours.

En reconstituant son trajet, nous avons découvert la raison des retards matinaux de Fernand : il s’occupait de deux marcassins enfermés dans un petit enclos non loin dans la forêt. Une petite fée apparut et nous expliqua qu’il avait tué leur mère et se sentait coupable…
La fée nous conseilla aussi de fuir, parce qu’une présence dangereuse s’était installée récemment dans les environs. Elle s’enfuit avant de nous en dire plus : deux loups menaçants étaient apparus et avançaient vers les marcassins. Nous nous étions interposés et préparés au combat… quand une vieille femme apparut à son tour et rappela les loups. Je ne sais pas trop quel genre de sorcière c’était, mais même Lia semblait dépassée face à elle. C’était sans doute elle qui effrayait la fée.

Comme elle semblait en savoir beaucoup sur Fernand, nous avons pris le risque de la suivre jusqu’à sa cabane. Là, elle nous a avoué à demi-mots avoir tué Fernand pour exaucer le vœu d’un autre homme, Marc, qui souhaitait que Lucile l’aime véritablement… la sorcière a donc aspiré la vie de Fernand pour que Marc soit le seul homme restant dans la vie de Lucile ! Quel raisonnement perverti !
Hélas, la sorcière (Lia l’a aussi appelée « entité » je crois) a suggéré les faits plutôt qu’avouer. Nous manquions de preuves. Et, dans son repaire, elle émanait une telle puissance magique que notre volonté faillit. J’ai honte d’être reparti sans rendre justice, mais je ne pourrai peut-être pas écrire ces lignes si je ne m’étais pas ravisé…
L’étrange créature nous a fait à chacun une drôle de prédiction avant de nous laisser partir. Elle m’a parlé d’un lion funeste ; d’un serment rompu pour Lauranna ; et de la déesse araignée pour Lia.
Je ne sais toujours pas quoi en penser…

À notre retour au village, on nous a dit que trois jours s’étaient écoulés ; nous n’étions pourtant partis que quelques heures… foutue magie !
J’ai interrogé Marc sur sa rencontre avec la sorcière, qui s’était présentée à lui sous une autre forme… Marc n’avait pas conscience que sa conversation mènerait à la mort de son frère. Je n’ai pas eu le cœur de lui expliquer son erreur.
4
Gaël09 / Re : D&D5 : journal de Jarel
« Dernier message par Shiwa-Alain le 18/11/2017 à 22:37:28 »
J’ai appris en revenant de ma petite mission d’escorte que ma cousine avait été enlevée par des gobelins ! Cette vermine n’apprend donc jamais ? Une petite expédition de volontaires est partie à leur poursuite ; j’espère qu’ils sauront se débrouiller, les gobelins sont pitoyables mais peuvent être sacrément teigneux.
5
Gaël09 / D&D5 : journal de Jarel
« Dernier message par Shiwa-Alain le 18/11/2017 à 22:37:00 »
Journal de Jarel Lebeau

Le professeur m’a donné du papier. Il m’a aussi donné et une belle plume blanche et noire. Il a dit que je pouvais les garder pour raconter des histoires et m’entrainer à bien écrire. Il a dit que je raconte bien les histoires et que comme j’aime bien dire des bêtises que plus tard je serai barde…

[…]

Troisième jour dans l’armée du chevalier Delatour. Je n’ai toujours pas vu notre commandant en chef. Je vais sans doute risquer ma vie pour un homme dont je ne sais rien… Mais j’apprends beaucoup au camp et mes camarades ont l’air de bons gars. Le sergent est très exigeant et rude, mais Garim le vétéran m’a expliqué qu’il était comme ça avec tous les nouveaux et qu’il nous endurcissait pour la bataille. Soit, mais je n’aime pas ses méthodes, il essaie de nous dresser comme des chiens.
Qui aurait cru que Boisfort me manquerait si vite ?

[…]

Je m’étais éloigné pour un besoin pressant lorsque les pillards ont attaqué. J’ai cherché à percer leurs lignes pour rejoindre la caravane, mais une brute demi-orque m’a vu et je me suis retrouvé encerclé par trois adversaires. J’ai perdu ma rondache en tuant le premier. Le demi-orque en a profité pour me blesser à la jambe. Un genou à terre, avec mon épée pour seule défense, sonné par un coup d’estoc au crâne, je me voyais déjà y passer lorsqu’une clameur fit se retourner mes deux opposants. Le sergent et deux ou trois autres camarades se sont frayés un chemin dans la mêlée en chargeant jusqu’à moi. Ils m’ont trainé jusqu’au reste du groupe, le sergent dégageant la voie au glaive et au bouclier. Il a eu de la chance : il n’a perdu que deux doigts dans l’affaire.
Dorénavant je sais pour qui je me bats. Et je ne pourrais jamais laisser un ami derrière.

[…]

Me voilà de retour à Boisfort ! À première vue rien n’a changé, si ce n’est que mes amis d’enfance sont devenus adultes. Moi aussi j’ai beaucoup grandi, plus vite que je ne l’aurais voulu. Mon oncle Joris m’a nommé milicien municipal. Je serai sous les ordres de mon cousin Karl… enfin, j’essaierai de faire semblant de l’écouter… Un petit prix à payer pour me reposer de mes aventures dans l’armée. À part l’incursion déjouée grâce à Lia l’elfe noire il y a des décennies, je ne me rappelle pas qu’il y ait jamais eu de problème plus grave qu’une dispute de fermier à Boisfort. Je vais enfin être un peu tranquille !
6
Personnages / Re : Présentez-vous chers personnages
« Dernier message par Lucius le 18/11/2017 à 19:02:52 »
Brennan

Description :


Age :
16 ans
Taille : 1.75 m
Poids : 70 kg
Yeux :  Bleus, rieurs
Cheveux : Châtains, tresse sur la tempe gauche, mi-longs

D'une allure générale athlétique, semble toujours aux aguets et sait faire preuve d'une grande vivacité.
Fils d'un père connu pour sa malhonnêteté et vivant en périphérie du village, il a néanmoins une très bonne réputation, notamment auprès des personnes âgées pour lesquelles il fait quelques courses (moyennant prime de déplacement).
Avenant et maniant le verbe avec expertise, il est capable de convaincre le chaland que lui remettre une poule serait tout à fait dans son intérêt.
Ainsi s'est-il fait une réputation de mauvais garçon, tellement sympathique, qu'on lui pardonne volontiers.
Il sait s'y prendre avec les filles (des autres villages) et sait quand s'arrêter pour ne pas s'engager.





7
Semaine du 13 au 19 novembre Mod (Ptiluc, Hervé) / Re : Dimanche 19 novembre
« Dernier message par laurent le 18/11/2017 à 18:44:12 »
Forum du dimanche 19 novembre, édité.
8
Tu seras ma voix et je t’élèverai au dessus du lot.
Chapitre 1 verset 2 du Grand livre de l'héroïsme gagné en faisant pas grand choses...
9
Personnages / Présentez-vous chers personnages
« Dernier message par laurent le 18/11/2017 à 12:16:31 »
Que les premiers ne soient pas les derniers...
Chapitre 1 verset 1 du Grand livre de l'héroïsme gagné en faisant pas grand choses...
10
Semaine du 13 au 19 novembre Mod (Ptiluc, Hervé) / Re : Samedi 18 novembre
« Dernier message par Lucius le 18/11/2017 à 11:26:54 »
Je ne serai pas en mesure de jouer sur le créneau du soir. J'annule donc à regret ma présence.
Pages: [1] 2 3 ... 10