Auteur Sujet: Problème non pris en compte  (Lu 9125 fois)

Hors ligne Caius Pertinax

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 125
    • Voir le profil
Re: Problème non pris en compte
« Réponse #75 le: 29/05/2014 à 11:26:36 »
Je découvre tardivement ces échanges, et je suis abasourdi par la virulence des débats - virulence d'autant plus incompréhensible que les enjeux sont dérisoires et quelque peu absurdes. En ce qui me concerne, je n'ai pas souvenir d'une seule partie de JdR, de wargame ou de jeu de plateau qui aurait été annulée faute de place - la plupart du temps, c'est plutôt le contraire qui se produit, et faute d'activité certaines salles ne sont même pas utilisées. Mais pour être un peu plus précis, il y a deux points qui me dérangent dans cette histoire de priorisation des parties.

Premièrement, vouloir catégoriser les activités du club via des cases prédéfinies a quelque chose de très artificiel. Animés par un MJ féru de combats, certains jeux de rôles old-school se rapprochent fortement de jeux de plateau comme Descent, voire de wargames d'escarmouche un peu élaborés comme Mordheim ; à cela rien d'étonnant, d'ailleurs, le vénérable D&D ayant été créé par Gary Gygax comme extension de ses parties de wargames. A la limite, je trouve que la frontière est plus marquée entre les JdR vraiment orientés roleplay (et notamment tous les JdR sans règles) et les JdR plus orientés action dans lesquels faire évoluer son personnage et le doter de compétences accrues sont au cœur du plaisir de jouer. Et que dire d'un jeu inclassable comme l'excellent Junta, qui combine wargame (pendant les coups d'état), jeu de rôles (pendant les négociations, accent sud-américain à la clé) et jeu de plateau traditionnel ?

En fait, même si je passe plus souvent au club pour jouer à 40K que pour mener des parties de JdR, je ne me définis pas comme un wargamer - ni comme un rôliste, d'ailleurs. Je pratique les deux depuis près de vingt-cinq ans (ouch, ça ne me rajeunit pas), et je trouve particulièrement intéressant de marier les deux à chaque fois que l'occasion se présente ; à titre de rappel, et d'après les participants eux-mêmes, ce qui a fait le succès de la Campagne de Volga 2013 (laquelle, soit dit en passant, a bien œuvré pour la notoriété du club et pour ses finances), c'est l'introduction d'une phase de négociation, de complot et de roleplay entre les batailles traditionnelles.

Deuxièmement, la multiplication des règles, procédures et organisations au sein d'un groupe de personnes n'est jamais aussi efficace qu'une recherche sincère et partagée du consensus par les individus. Même lorsque leur création est motivée par un but de justice et d'équité, les trop nombreuses règles créent de la rigidité, déresponsabilisent les gens et finissent bien souvent par favoriser l'injustice qu'elles étaient censées combattre - et là, croyez-moi, je pourrais vous citer des dizaines d'exemples tirés de mon expérience professionnelle.

D'autant plus que nous ne sommes pas une entreprise motivée par l'atteinte d'un résultat qui nous serait imposé par un environnement extérieur ; nous sommes un club, un groupe de joueurs dont l'objectif est avant tout de partager des moments ludiques et conviviaux. Qu'on en vienne à parler de scission du club en deux sous-groupes indépendants, qu'on en soit réduit à organiser un vote en bonne et due forme, qu'on épluche les statuts pour y trouver de quoi emporter la décision, ça me semble aussi disproportionné qu'hors de propos. Nom de Dieu, on croirait une mauvaise adaptation franchouillarde de Brazil ! Si demain, il faut remplir quatorze formulaires en double exemplaire pour espérer s'amuser, c'est la désertion en masse qui guette les effectifs de l'association.

Bref, que chacun continue à venir jouer à ce qu'il veut - et si une ou deux fois dans l'année, on venait à manquer de place, on trouverait une solution en bonne intelligence, quitte à remettre sa partie à la fois d'après, ce qui vaut toujours mieux que d'instaurer de façon durable une ambiance délétère et technocratique.

Hors ligne Ptiluc

  • Modérateur Global
  • Membre Senior
  • *****
  • Messages: 404
    • Voir le profil
Re: Problème non pris en compte
« Réponse #76 le: 30/05/2014 à 15:17:57 »
J'attendais que quelqu'un qui le dirait mieux que moi poste ce genre de message, merci Caius.

Pour ce qui est de comment procéder, je pense que le forum, que je considère comme un outil de planning vraiment super (pour avoir connu le JDR avant l'ère internet, et les déplacements pour rien, partie annulée sans prévenir, pas assez de place, etc...) peut aussi être le lieux de la mise en place de solution en bonne entente.

Celle ci pourrait être favoriser par les modérateurs du planning, qui avant d'appliquer toute règle "butoir", proposerait aux MJ/joueurs concernés qui ne l'auraient pas déjà fait une concertation.

Mais pour cela il faut que chacun se sente libre d'en discuter et de proposer sa partie, même si d'autre sont déjà notées sur le forum. Car les créneaux remplis peuvent être assez intimidant et faire renoncer certains...

Tags :