Auteur Sujet: Yggdrasill : Le Ragnarok, par Bragi Sjölsvidhrson  (Lu 207 fois)

Hors ligne Hannigan

  • Modérateur
  • Nouveau membre
  • *****
  • Messages: 34
    • Voir le profil
Yggdrasill : Le Ragnarok, par Bragi Sjölsvidhrson
« le: 26/06/2017 à 23:13:57 »

Il y a d’abord des présages. La mort de Baldr,
les tempêtes qui font rage, la forêt de fer à l’Est
qui nourrit l’engeance de Fenrir, la rivière Péril
(Slíðr) qui charrie des épées.
Puis trois coqs donnent l’alerte : Fjalarr le
guetteur, un coq vermeil chante sur le bois
de la potence ; chez les Ases, Gullinkimbi,
à la crête d’or éveille les guerriers d’Odhinn
dans la Valhöll. Enfin le dernier, un coq rouge
lance son cri victorieux depuis le séjour de Hel.
Alors les frères s’entretuent, les valeurs
s’effondrent, l’inceste et le crime règnent.
Heimdallr souffle dans son cor Gjallarhorn.
Yggdrasill tremble et gémit. Les einherjar,
les guerriers uniques d’Odhinn, revêtent leurs ar-
mures et sortent de la Valhöll pour se masser der-
rière leur chef. Odhinn consulte en vain la tête de
Mímir. Les loups Sköll et Hati avalent la lune et
le soleil qu’ils poursuivaient depuis toujours.
Et Fenrir se libère.
La Terre se convulse,
et les montagnes s’écroulent.


Les Géants montent à l’assaut. Hrymr arrive de l’Est, le bouclier haut,
et les Géants du feu, les fils de Muspell naviguent
sur le bateau-ongles Naglfar. Loki tient la barre.
Odhinn, en broigne et armé de Gungnir, affronte le loup Fenrir et en périt.
L’un de ses fils, Vidharr arrache la gueule de la bête et venge son père.
Thorr abat son marteau sur le serpent de Midgardr et reculant de neuf pas, tombe mort.
Freyr est occis en affrontant Surtr, le chef des Géants du feu. Heimdallr et Loki s’entretuent.
Le soleil s’obscurcit,
la terre sombre dans la mer,
les étoiles étincelantes
s’évanouissent dans le ciel.
La fumée tourbillonne,
les flammes ronflent,
un brasier ardent
s’élève jusqu’au ciel.


C’est la fin.
Pourtant, une nouvelle terre sort des flots.
Elle voit émerger
Une seconde fois
Une terre de l’onde,
Éternellement verte ;
Coulent les cascades,
Au-dessus plane l’aigle
Qui dans les montagnes
Pourchasse les poissons.


Les Ases survivants se rassemblent comme jadis dans ĺdavöllr, la « plaine étincelante ».
Ils se remémorent les événements du passé et les runes anciennes d’Odhinn.
Soudain, le renouveau est là. Baldr revient avec Hödr son frère ; une halle d’or, Gímlé,
plus belle que le soleil se dresse pour abriter les dieux.
Et Alfödr, le Très Haut descend du ciel, Odhinn, le père de tous.
Yggdrasill, qui a protégé la vie durant la catastrophe, étale sa ramée.
L’ancien Monde est mort. Un nouvel Âge d’Or s’annonce.
« Modifié: 26/06/2017 à 23:21:51 par Hannigan »
Dominique

Tags : yggdrasill